Comment réussir à pardonner pour avancer ?

Comment réussir à pardonner pour avancer ?

Suite au 3ème défi Happy qui a suscité beaucoup de retours, je te parle aujourd’hui du Pardon (oui, avec un grand P, rien que ça), afin d’approfondir un peu plus le sujet. Avant de commencer, je précise que je vais aborder principalement ce qui est pardonnable “facilement”. Je ne suis pas psychologue, thérapeute ou professionnel dans ce domaine. Les conseils que je donne ne peuvent pas s’appliquer dans tous les cas de figure, encore moins pour des évènements et situations très difficiles/dramatiques.

 

“Le pardon ne change pas le passé, il élargit les horizons du futur” Paul Lewis Boese

 

Définition du mot “Pardon” : Action de tenir pour non avenue une faute, une offense, de ne pas en tenir rigueur au coupable et de ne pas lui en garder de ressentiment.

 


Est-ce que tout est pardonnable ?

Chacun a sa réalité et peut-être que ce que tu trouveras impardonnable, sera facilement pardonnable pour moi. Mais il faut quand même essayer de relativiser un peu vis-à-vis de la situation que l’on trouve impardonnable (parfois on en fait toute une histoire pour pas grand chose).
 

On voit parfois des femmes trompées, battues ou pire pardonner leur “bourreau”. C’est un exemple un peu extrême mais qui illustre bien mes propos…
 
En soi, tout est pardonnable, car c’est propre aux limites de chacun.

 
Peu importe la “gravité” de la situation, si tu ne peux pas pardonner c’est que ça t’affecte, que c’est douloureux.. En fonction du contexte, ça peut avoir des conséquences plus ou moins importantes sur le moral, les sentiments, la confiance…

 

Mais être rancunier n’apportera jamais rien de positif. Donc il faut réussir à prendre du recul pour vraiment savoir jauger ce qui est pardonnable facilement ou non.
 
Certes c’est plus facile à dire qu’à faire, mais à un moment donné il faut choisir : CONTINUER DE SOUFFRIR OU GUÉRIR
 

Quelques idées pour réussir à pardonner

1. RECONNAITRE TES BLESSURES, TES RANCŒURS
La première chose évidemment est de reconnaitre que tu es blessé ou que tu l’as été. En avoir conscience n’est pas donné à tout le monde, beaucoup de personnes sont dans le déni quand elles sont profondément touchées.
 
2. DÉCIDER DE NE PLUS SOUFFRIR
Une fois que tu en as pris conscience, si tu veux réussir à pardonner, à passer à autre chose, ça revient à prendre la décision de ne plus souffrir. Comme je le disais juste avant, être rancunier n’apporte rien de positif, au contraire.
 
3. AVOIR DE L’EMPATHIE
Tu peux relativiser en te disant que l’erreur est humaine, en essayant de comprendre la situation vis-à-vis de la personne qui t’a fait du mal. Tu peux te dire que toi aussi tu as peut-être été la source du malheur de quelqu’un, à un moment donné.
 
4. EXPRIMER TON RESSENTI
Pour trouver un exutoire autre que la vengeance et éviter de tomber dans une spirale infernale négative, il faut exprimer ton ressenti (colère, rancœur, tristesse…) par n’importe quel moyen ! Que ce soit dans l’art, le sport… Peu importe, mais pas pour te cacher derrière cette activité et te voiler la face, on est d’accord ?!.
 
5. ARRÊTER DE CULPABILISER
Il peut être parfois encore plus compliqué de pardonner quand l’erreur vient de soi (même si ce n’est pas réellement le cas mais qu’on le pense quand même). Ce n’est pas forcément négatif, au contraire si tu te sens coupable c’est que tu as conscience que tu as pris de mauvaises décisions/fait de mauvaises actions. Cependant culpabiliser toute ta vie ne va pas faire évoluer les choses, car quand c’est fait, c’est fait ! Alors pense plutôt à ce que tu pourrais faire pour “te racheter”, que ce soit auprès de quelqu’un ou à tes yeux.

 

CE QUE LE PARDON N’EST PAS

Un sentiment
Le pardon est un acte, un travail sur toi-même, une réflexion … Qui peut te procurer des sentiments, des émotions mais qui n’en est pas !
 
Une faiblesse
Au contraire ! Il faut énormément de courage pour faire ne serait-ce qu’une seule étape citée ci-dessus, dans le but de pardonner.
 
Une fausse excuse
Prétendre que rien ne s’est passé ou bien cacher sa souffrance… NO WAY ! Pardonner ne veut pas non plus dire que tout est oublié, car ça a fait de toi ce que tu es désormais.
 
Signe d’acceptation du tort causé
On peut très bien pardonner la personne sans excuser l’acte. D’autant plus que ça ne minimise ou ne justifie pas le tort… À méditer !
 
Une réconciliation
Pardonner ne veut pas dire obligatoirement qu’il faut se réconcilier. Mais il est tout à fait possible que la réconciliation suive le pardon (en fonction de la situation)
 
Conditionnel
« Si tu fais ça… et ça, alors, peut-être que je te pardonnerai. » Oui, mais non ! Ça s’appelle du chantage ^^. Le véritable pardon se fait sans rien attendre en retour 😉

 

————————————–

 

Enfin, n’hésite pas à télécharger le pdf du défi pour t’aider à pardonner et avancer. Comme d’habitude, (ce n’est aucunement obligatoire) je fais cela seulement dans le but d’aider et de partager mes expériences ! Donc que tu sois d’accord ou non avec mes propos, n’hésite pas à me donner ton avis dans les commentaires !

Mélodie

 



4 commentaires sur “Comment réussir à pardonner pour avancer ?”

  • Wouahou ! J’adore la structure de ton article, et ton article tout entier en fait ! C’est précis, complet, riche en informations et en travail, même le défi à télécharger, tu as du passer tellement de temps dessus, bravo !!

    En plus le thème de ton article me touche particulièrement, ce que je trouve vraiment intéressant c’est que tu ne te contentes pas de donner des astuces, tu expliques en quoi cette démarche consiste et comment on peut APPRENDRE à pardonner. Tout ce que j’attends d’un blog sur le bien-être quoi ! 🙂 Félicitations, ton blog est une jolie découverte ! <3

    Bisous à bientôt !

    Marion

    • Ton commentaire me va droit au coeur ! C’est sans doute l’un des plus beaux que j’ai eu ! Merci mille fois. Je suis ravie de voir que mon blog te plait et que les exercices et articles te sont utiles !

      C’est sûr que je passe beaucoup de temps à les faire, mais quand je reçois ce genre de retour ça me booste à me donner encore plus à fond pour continuer !
      A bientôt

  • Pour ma part je pense que je suis passée par toutes les phases du pardon haha et bizarrement, je crois que j’ai eu à pardonner uniquement dans le cadre de relations amoureuses (ou bien c’est juste les fois où ça m’a le plus marqué je sais pas mdr)

    J’ai connu le pardon qui n’en était pas un, genre j’étais persuadée de pouvoir passer outre, mais au final ça me pourrissait la vie plus qu’ature chose.
    Mais aussi le pardonnable impardonnable (mdrr incompréhensible mon terme !) Je veux dire des fois ou, avec le recul, je me dis que j’avais tout pour pardonner, mais par fierté je ne pardonnais pas.

    Aujourd’hui j’essaie d’être plus dans la réflexion et dans la compréhension. Je pardonne plus facilement car je suis plus mature, je sais reconnaître ce qui va me faire du mal ou non. Comme tu dis, j’essaie de connaître mes limites du pardon, des choses que je peux tolérer aux choses que je ne peux vraiment pas encaisser.

    Désolée pour le pavé ! mdr ton article m’a inspiré 🙂

    Bisous ma twin !

    • Ohhhh 🙂

      C’est vrai que dans la vie tu évolues donc ta réflexion aussi et c’est super ! Si tu n’as pas eu beaucoup de choses à pardonner c’est quand même bon signe ahah !
      Mais voilà tout est une question de limite ! Le fait que tu saches la définir est très bien aussi !

      Ça me fait plaisir d’avoir ton retour car ce n’était pas un article simple du tout ! Je vois qu’il t’a inspiré effectivement donc ça veut dire qu’il est utile !

      Biseeee my twin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.